La face cachée du tambourin

« Après l'effort le réconfort » vantait une publicité dans les années 60, une réclame que ne peuvent pas connaître les joueurs de N 1 et de D 1 réunis dans la maison familiale des Gouneaud, ils sont tous trop jeunes pour cela.

Trop jeunes mais suffisamment de talent pour les uns, ceux de la N1, pour avoir effectué une belle saison malgré tout, les autres, ceux de la D1 d'avoir obtenu de haute lutte leur billet pour jouer en Ligue la saison prochaine.

Philippe Gouneaud tenait à les remercier personnellement, Chantal, Marie et Naïs ont fait le nécessaire pour que la fête soit réussie, merci à elles.


Rebelote lundi prochain en cas de maintien de la N1 ?


« C'est tout le mal que je souhaite à ma femme et à mes filles, je pensent qu'elles aimeraient ça ».

ce site a été créé sur www.quomodo.com