Un parfum de Mondial

Première vraie réunion concernant le Mondial 2013 en présence des habituels "pensionnaires" du club, Philippe, Christian, JP (un peu en retard, c'est assez rare de sa part pour être souligné), Agnès, Pascal Rocci (j'aurais pu commencer par les dames, mais avec l'égalité des sexes...), Gérard et deux invités, Claude Farci et Maïté Amores Zaragoza de la Porte des Etoiles.

Le fil conducteur était espagnol puisque suite à la célèbre soirée du samedi soir, qui l'an passé était italienne, celle de cette année sera espagnole. Bien entendu il n'est pas question d'inscrire la paëlla au menu, si ce plat, excellent au demeurant, est une spécialité ibérique, l'Espagne recèle de nombreux autres mets délicieux.

Le cas des Tapas a été évoqué mais après une rapide multiplication, vu que nos convives ont dans l'ensemble bon appétit, il fallait compter une dizaine de tapas par personne et donc pour 400 invités nous frôlions les 5000 petites bouchées. Il ne nous restait plus qu'à réquisitionner bénévolement l'ensemble du personnel de Géant Casino pour arriver à nos fins.

Les tapas ont été renvoyées aux calendes grecques ! Dommage nous sentions déjà le fumet des aceitunas (olives marinées), des choquitos (petits poulpes frits), des garbanzos con espinacas (des pois chiche avec des feuilles d'épinards, baignés dans l'huile d'olive avec quelques lardons) ou des patatas bravas (pommes de terre cuites à la vapeur servies avec une sauce piquante). Nous nous sommes rabattus sur un sachet de chips d'Allauch et un verre de coca de l'usine d'à côté, le club entend bien toujours privilégier l'économie locale.

Nous sommes vite passés sur le fromage et dessert pour arriver au plat de résistance, non plus du repas, mais des animations qui auront lieu autour de "Tino Rossi" pendant deux jours.

Maîté, une andalouse aux yeux de velours, a sauté sur l'occasion pour nous rappeler que la ville des Pennes Mirabeau va acter  prochainement un jumelage avec la ville espagnole de Villanueva de los Infantes. Cette commune de 5000 habitants,  située dans la province de Ciudad Réal, elle même faisant partie de la communauté autonome de Castille la Manche a pour spécialité le tiznao, plat à base de morue et de pommes de terre mais surtout le pisto manchego, l'équivalent de notre ratatouille, en plus relevé.

Notre réunion se poursuit donc au rythme espagnol, c'est dire que nous allons nous coucher tard.

Claude et Maïté évoquent différentes manifestations possibles,  des artisans (espagnols bien sûr), des animaux (mais pas de toros), une structure gonflable et des jeux pour enfants ainsi qu'un stand de maquillage qui remporte toujours un franc succès.

Il était temps pour Claude de prendre un peu de recul afin de repenser à tous les points évoqués au cours de cette réunion, la prochaine aura lieu à la fin du mois (le 29 ou le 30), vous serez bien sûr informés en temps voulu.

D'autres sujets seront brièvement abordés, le bouillant JP (espagnol pure souche lui aussi) ne tenant plus en place, tente de nous montrer le film promotionnel sur le tambourin qu'il a réalisé avec ses amis des cinéastes amateurs pennois. Pour rappel, lors de la dernière réunion (en mars), sa tentative avait été vouée à l'échec, son ordinateur ne supportant pas les fichiers un peu volumineux. Cette fois ci nous avons pu voir le film, pas bien car son second ordinateur avait un écran mal calibré. Mais quand même, nous avons dû nous incliner devant le travail énorme qu'il a accompli, visionner plus de quatre heures de pellicules pour en extraire deux minutes trente, encore une fois chapeau JP. Loin de nous moquer de son approche hasardeuse  de l'informatique, nous avons applaudi une performance qui mérite d'être saluée, c'est maintenant chose faite.

ce site a été créé sur www.quomodo.com