Les échos

Vu ou entendu dans les tribunes de la Penne sur Huveaune

 

Le geste le plus beau

Celui de Flavien Lalèque, et le compliment vient d'une personne qui s'y connait, en l'occurrence il s'agit de Sylvain Pille, qui s'adressait au père de Flavien, André, en ces termes : "Ton fils a un geste magnifique, quand il aura la puissance il sera redoutable".

 

Le plus décontracté

Sans nul doute Corentin Sarot, ce gamin a toujours le sourire, qu'il joue ou qu'il soit remplaçant. Il n'a même pas eu le moindre stress lorsqu'il est entré en jeu à la fin de sa finale alors que son équipe était malmenée. Un atout pour ce joueur plein de promesses.

 

Mais que faisait Marie?

Pendant le match de son père Marie était toute seule au bout de la tribune, sur la plus haute marche, gesticulant comme ce n'est pas possible. Avait-elle péter un plomb, voulait-elle se faire remarquer par un joueur de Beauvais (ce n'est pas son genre)? Renseignements pris, elle essayait tout simplement de faire de l'ombre pour son père qui était ébloui par le soleil. Bien sûr l'idée était de Philippe, pas très lumineuse dans le sens où on a jamais vu un père demander à sa fille de lui faire de l'ombre, comprenne qui pourra...

 

Les plus près de la Marseillaise

Nos jeunes poussins nous ont un moment fait croire qu'ils pouvaient gagner le titre avant de baisser de pied. Avec un peu plus de jus dans les chaussettes voila ce que l'on aurait pu entendre.

Ce sera pour l'an prochain.

ce site a été créé sur www.quomodo.com