On resserre les boulons !

Un peu à la manière de l'adagio d'Albinoni la réunion a commencé sur un rythme très lent pour, au final, avoir de la consistance, du corps, de la tenue. Elle a aussi était soutenue par un autre adagio, le non moins célèbre adagio de Cicconardi qui jouait sur le terrain en contre-bas. Ses cris intermittents auraient pu réveiller les personnes du 3ème âge si elles occupaient déjà la Tour Maguit.

Réunion timide au début avec peu de participants, motif, nous avions deux équipes du championnat de R3 qui jouaient à la même heure.

En attendant leurs résultats Marie-Jo a fait le point sur les nouvelles équipes engagées dans le Mondial. Nous devrions avoir une jeune formation madrilène, ces étudiants en sports ne sont jamais venus à notre Tournoi, ce sera l'occasion de les découvrir.

Avec toutes les crues qu'ils ont connu ces derniers temps les hongrois ne se sont pas jetés à l'eau pour nous répondre, nous attendons avec sérénité et ne doutons pas de leur venue.

Par contre les anglais s'accrochent et confirment, ils ont même demandé à Agnès de leur faire découvrir le camping « Lou Soleil », rassurez-vous, juste pour une petite tente !

Côté français l'ASSE sera là, Pousan aussi avec deux équipes chez les hommes et une chez les filles, la bonne surprise de la soirée est à mettre au crédit du CD de l'Oise qui enverra une délégation composée d'hommes et de femmes. Bravo !


Crise oblige, nous devrons laisser chèvres, lapins et autres gallinacés dans leur ferme pédagogique, le coût de l'opération n'est pas tant en cause que les obligations sanitaires que l'on doit satisfaire.


La maquette proposée ne soulève pas l'enthousiasme des foules, le côté rigide, un peu froid du joueur de tambourin glace un peu les aînés qui préfèrent le barbouillis de couleurs de l'année précédente. Avec ses huit drapeaux et ses dix sponsors l'affiche n'était pas terne l'an passé mais sa bonne compréhension s'en ressentait. La décision est remise à plus tard...dans la soirée.


Au son des klaxons nous avons compris que notre équipe 3 revenait victorieuse de Gignac (13 à 8), un bel exploit, au même moment l'autre équipe en lice ce soir parvenait à se débarrasser de l'ASSE (13 à 7), un doublé pas historique mais qui fait plaisir.


La salle devenait rapidement trop petite et l'ambiance surchauffée, l'arrivée du pizzaoille allait continuer à faire monter la température, en forme comme à ses plus beaux jours, JP mettait la réunion entre parenthèses.


Après une séquence (longue ou pas, tout est question d'appréciation) marquée par le cliquetis des glaçons dans les verres (au passage nous n'avons pas remis à congeler les glaçons inutilisés à la fin de la réunion comme le suggérait l'un d'entre nous, il se reconnaîtra), il fallait passer à l'approbation de la nouvelle affiche ou conserver l'ancienne version.

L'arrivée de jeunes dans l'hémicycle a été fatale aux anciens, d'une façon quasi unanime chez eux, la nouvelle mouture était plus dans le coup mais surtout beaucoup plus lisible.

La nouvelle affiche ne sera dévoilée officiellement que dans quelques jours, le temps pour notre graphiste de la peaufiner.


Pas de réunion sans une petite phrase « décalée », cette fois c'est Marie-Jo qui s'y colle.

Alors que nous présentions la pré-maquette du dépliant, en observant les photos des animations que nous allons avoir, elle s'est émue : « Mon dieu, mais c'est une yourte, qu'est-ce qu'elle vient faire ici ».

- »Non Marie-Jo, ce sont les jeux en bois » lui a répondu Philippe, « tu devrais remettre tes lunettes ».


Rebelote lundi prochain même endroit, même heure.

ce site a été créé sur www.quomodo.com