Du déjà vu !

En suivant ce match contre Gignac nous avions l'impression d'être revenu une semaine en arrière, un bis repetita de la prestation face à Montarnaud. Intrinsèquement une défaite à 8 à Gignac n'a rien de diffament, Notre Dame de Londres n'a pas fait mieux lors de la première journée et, faut-il le rappeler, Gignac est allé gagner dimanche dernier à Florensac.

De quoi nous plaignons-nous? Du jeu ! Nous ne produisons pas le jeu que nous avions à Vendémian car si tel était le cas nous serions peut-être aujourd'hui invaincus.

Les raisons? Elles sont multiples, comme toujours, si un joueur n'est pas à son meilleur niveau ce n'est pas très grave, si tous jouent en dessous de leur vraie valeur on perd le match. C'est ce qui nous est arrivé à Gignac, William semble fatigué, Kévin a parfois joué trop long, est-ce pour ces raisons que Sylvain a trop reculé? Quand aux cordiers ils n'ont jamais été en mesure de faire la différence.

Malgré ce résultat moyen, pour lequel Philippe Gouneaud aurait signé des deux mains avant le début du championnat, l'objectif est clair, il faudra gagner les matchs importants, les matchs contre les équipes de notre niveau, les équipes qui elles aussi vont jouer le maintien.

Les rencontre reportées pour des intempéries auront lieu le 28 avril et le 1er mai, nous serons alors à la moitié des matchs aller, il sera temps pour nous de faire le point et de se fixer les objectifs et les priorités, l'apprentissage continue.  

terrain.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com