Quel pied !

Si la vie vaut la peine d'être vécue c'est pour connaître des moments comme celui d'hier, des moments où tu sembles être seul au monde mais entouré d'amis qui partagent la même joie que toi. Nous avons tous connu des instants magiques mais à chaque fois qu'ils se reproduisent c'est comme si c'était la première fois, des moments ou tes pieds ne touchent plus terre, ou ton cerveau ne commande plus tes gestes, si la quatrième dimension existe nous n'en sommes plus très loin. Ces secondes, que l'on voudrait quelles durent des heures, nous les avons connu hier sur le coup des 17h00 lorsque, après deux heures de lutte acharnée nos joueurs ont marqué le treizième point synonyme de victoire. La première de ce championnat, mais assurément pas la dernière à voir le jeu produit par notre équipe.


Les joueurs de Cournonterral n'en revenaient pas, trois matchs et trois victoires à leur actif depuis le début du championnat et vu nos résultats jusque là tout juste passables ils pensaient continuer leur petit bonhomme de chemin. Seulement voila, hier tout était réuni pour cueillir cette belle performance, des joueurs hyper motivés, un coach remonté comme une horloge suisse, notre zébulon de JP qui sautait comme un cabri aux quatre coins du terrain et des spectateurs donnant de la voix à chaque point marqué.


Juste une petite parenthèse pour ceux qui avaient émis des doutes quand à la capacité pour le club de mobiliser une trentaine, une quarantaine voire cinquantaine, il y a quinze jours, de personnes pour venir encourager nos joueurs. La réponse est claire, si le jeu en vaut la chandelle, c'est à dire si notre équipe est capable, même pas tout le temps, de fournir un spectacle de ce niveau là, les tribunes seront pleines. Et encore hier il ne faisait pas très beau, au mois de mai nous allons jouer à guichets fermés !


Philippe Gouneaud, en fin technicien du tambourin, nous livrera demain ses commentaires et son analyse du match, pour l'heure contentons-nous de savourer encore un peu ces moments de plaisir, et comme avait dit un commentateur célèbre lorsque la France est devenue championne du monde:"Ah! Quel pied ! Maintenant je peux mourir tranquille" avant d'ajouter : "mais le plus tard possible".


Nous nous contenterons d'attendre Notre Dame de Londres le 1er mai, venez nombreux encourager votre équipe.

ce site a été créé sur www.quomodo.com